Actualités

Retour sur les Saturnales de décembre

Par Eliott MONNIN, publié le mardi 16 février 2021 08:13 - Mis à jour le mardi 16 février 2021 08:28
IMG_0357.JPG

On a célébré les Saturnales au collège

Jeudi 17 décembre 2020, les latinistes de 3ème ont organisé au CDI des Saturnales revisitées afin de présenter le latin aux élèves de 6ème. Pour cette occasion, les latinistes ont préparé des affiches afin de présenter ce Dieu appartenant à la mythologie romaine nommé "Saturne" auquel une fête est dédiée : ce sont les Saturnales. Les élèves de 6è ont, une classe après l'autre, pu découvrir l'exposition et répondre à un questionnaire. Ils ont pu goûter des spécialités gréco-romaines que dégustaient les romains lors des Saturnales. Cette fête consiste normalement à honorer le Dieu Saturne de la mythologie gréco-romaine.

Les élèves de 3ème à l'origine du projet témoignent :

« J'ai préparé et présenté les panneaux » nous dit Margot.

« Je me suis occupé du stand avec les spécialités gréco-romaines réalisées  par les élèves " nous répond Eliott.

« Nous avons fonctionné par tour de rôle, je me suis donc occupé de tous les ateliers, ainsi que tous mes camarades » nous informe Adam.

Et que dit Mme Thiébaux, professeure de latin  pilote du projet  ? Elle a accepté de répondre à quelques questions :

Qui êtes vous ?

"Je ne le saurai qu'au crépuscule de ma vie et il me faudra des heures pour y répondre. Bon sinon: Amélie Thiébaux, prof de français et de latin depuis 6 ans, j'ai pris la succession de Mme Pourteau quand elle est partie en retraite. Je suis une des meilleures profs du collège "

Pourquoi avoir monter ce projet de Saturnales ?

"J’ai organisé les Saturnales pour deux raisons principales :

- des élèves volontaires face à moi, autonomes et débrouillards, ce qui facilite la mise en place d'un projet;

-autre raison importante, faire connaître le latin aux 6°, le promouvoir. Le recrutement des élèves dans l'option est de plus en plus difficile car l'option fait peur et subit encore de nombreux préjugés, il s'agissait donc de montrer que faire du latin ne signifie pas faire beaucoup de grammaire, que c'est aussi la découverte d'une civilisation qui a des côtés intéressants et enrichissants.

Il existe bien sûr d'autres raisons : ce type de projet permet de développer des compétences d'organisation, de synthétisation, de communication et d'autonomie aux élèves porteurs du projet, c'est donc un bénéfice pour tout le monde.

J'ai choisi cette classe pour leur volontariat, leur motivation et leur autonomie : le but était que les élèves agissent pour le projet, pas la prof.

Je n'ai pas chiffré la progression, mais la culture des élèves s'est enrichie, je pense aussi que cela aura servi leur capacité à prendre des initiatives."

Pensez-vous reconduire ce type de projet ?

"Oui, je recommencerai cette expérience, à condition d'avoir des élèves qui le souhaitent et que cela laisse le temps aux apprentissages propres à la langue latine qui est toute aussi enrichissante que la civilisation à laquelle elle appartient."

Eliott